Appuyez la section locale 597

Un an s’est presqu’écoulé depuis que 32 travailleuses et travailleurs d’une petite ville canadienne ont été placés en lock-out par leur employeur établi au Kansas. Quelques jours seulement avant Noël en décembre 2016, la compagnie de Rezaul Chowdhury, D-J Composites, a jeté à la rue ses travailleuses et travailleurs syndiqués dans un des climats les plus froids de l’Amérique du Nord, à Gander, à Terre-Neuve. Ces travailleuses et travailleurs font du piquetage à l’extérieur d’une petite usine d’aérospatiale depuis presqu’un an.

D-J Composites a même été reconnue coupable de négocier de mauvaise foi par la commission provinciale des relations de travail, ce qui est une grave violation des lois sur les normes d’emploi au Canada. La compagnie de Rezaul Chowdhury visait à négocier un gel salarial ou des compressions salariales, éliminer l’ancienneté et démanteler le syndicat.

Appuyez la section locale 597 d’Unifor et envoyez un message à Rezaul Chowdhury!

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.